ASSISTALLIANCE HOMECARE

Appelez gratuitement au 0 800 882 124

Projet de service 2019 - 2024

 
   


Madame, Monsieur,

La loi du 1er janvier 2016 impose désormais à l’ensemble des structures intervenants auprès des personnes en situation de perte d’autonomie ou de handicap de rejoindre le régime d’autorisation fixé par la loi du 2 janvier 2002.

Créée à l’origine en 2006 sous un régime d’Agrément préfectoral dans le cadre du « plan Borloo » pour le développement des services à la personne (loi du 26 juillet 2015), Assistalliance Homecare a su, comme de nombreuses entreprises et associations profiter d’un cadre règlementaire adapté pour se développer.

Cet engouement pour les « SAP » à partir de 2006 a permis en un peu plus de 10 ans de créer plus de 20 000 nouvelles entreprises et d’associations qui ont remodelé le visage des services à la personne en France.

Dans un souci d’uniformiser le statut règlementaire des structures d’aide à domicile et d’harmoniser leur cahier des charges, le législateur a réinstauré au 1er janvier 2016 le régime unique d’autorisation auquel doivent désormais se conformer les ex-structures issues du « Plan Borloo ».

Si ce changement règlementaire a pu susciter quelques inquiétudes de la part des structures « agréées », il confère désormais à notre entreprise le statut d’établissement sanitaire et social qui sonne pour l’ensemble de nos collaboratrices et collaborateurs comme une reconnaissance.

Assistalliance Homecare veut être présent au côté des instances de coordination départementales et ainsi participer à la prise en charge de nos concitoyens en situation de perte d’autonomie ou en situation de handicap.

Notre projet de service pour la période 2019-2024 se veut ambitieux, volontaire et innovant. Il place l’intérêt humain au cœur de notre organisation et veut démontrer que les qualités humaines d’un S.A.A.D peuvent s’apprécier bien au-delà de son statut juridique ou de son implantation historique sur son territoire.

Je tiens à remercier l’ensemble des collaborateurs qui ont participé à l’élaboration de notre projet de service qui est, avec plus grande sincérité, l’expression de ce que nous sommes et de l’excellence vers laquelle nous voulons tendre.

Un grand merci à tous,

 

Nicolas Baret

Président et fondateur

d’Assistalliance Homecare

 

 

  1. Notre histoire en quelques lignes…

Assistalliance Homecare est filiale d’Avenir Service société de Service à la personne créée à Agen par Nicolas Baret au printemps de l’année 2006. Ancien cadre de L’Appel Médical (intérim médical et paramédical) et porteur d’un projet de création d’entreprise dans l’aide à domicile rendu possible par la loi de 26 juillet 2005, Nicolas Baret inaugure l’ouverture de sa première agence le 5 septembre 2006 à Agen au 17, cours Victor Hugo. Les services de la société Avenir Services sont alors proposés sous deux marques : Synervie, pour l’aide et l’assistance à la personne et Vitadom, pour les services de garde d’enfant et d’entretien de la maison.

Avenir Services connait un développement extrêmement rapide ce qui encourage Nicolas Baret à ouvrir une deuxième agence à Marmande fin 2008 pour se rapprocher de ses salariés présents dans l’ouest du département.

L’année 2009 va être marquée par la crise financière qui va contraindre le gouvernement de l’époque à l’abandon d’une série d’aides publiques aux secteurs des services à la personne. La nouvelle loi de finance va avoir pour conséquence d’impacter le « business plan » d’Avenir Services qui va alors s’engager dans une stratégie de développement hors des limites de son département. En effet, la taille d’Avenir Services qui n’intervient que dans le dans Lot-et-Garonne ne lui permet pas la réalisation d’économies d’échelles suffisantes à sa pérennité. Il devient alors indispensable de se développer pour « diluer » des coûts de gestion incompressibles et renouer avec la rentabilité.

Fin 2009, Avenir Services et l’Association de Sauvegarde et de Promotion de la Personne (basée à Boé) s’associent et créent la société Avenir Services Développement avec pour objectif de développer des sociétés filiales de services à la personne en Dordogne, Corrèze, Lot, Gironde, Haute Garonne et Gers.

Avec la création de 5 sociétés filiales dès 2010 formants un réseau de 11 agences à fin 2012, l’objectif de développement d’Avenir Services est atteint. Fin 2014, pour des raisons de simplification juridique, l’ensemble des sociétés filiales d’Avenir Services Développement seront regroupées en une seule et même entité et donnera naissance à Assistalliance.

La marque Synervie sera abandonnée au profit d’une nouvelle marque « Assistalliance Homecare ». Les services aux familles et aux actifs seront conservés sous la marque Vitadom.

La société Assistalliance dont le siège administratif est aujourd’hui basé à Boé près d’Agen est composée de 11 établissements secondaires situés à Agen, Marmande, Villeneuve/Lot, Périgueux, Bergerac, Sarlat-la-Caneda, Brive-la-Gaillarde, Tulle, Cahors, Toulouse et Bordeaux.

 

  1. Les chiffres clés d’Assistalliance (1er décembre 2017 au 30 novembre 2018)
  • 1868 bénéficiaires
  • 285 salariés représentants 159 en équivalent temps plein
  • 157 911 heures d’aide et d’accompagnement à domicile auprès des personnes âgées, handicapées, ou atteintes de pathologies chroniques non médicales
  • 33 045 heures de garde d’enfants à domicile plus et moins de 3 ans
  • 15 231 heures de de prestation d’entretien de la maison (ménage et repassage)

 

3. Cadre juridique d’Assistalliance Homecare

• Loi 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale et ses décrets d’application.

• Loi du 26 juillet 2005, dite loi Borloo, relative au développement des services à la personne et portant diverses mesures en faveur de la cohésion sociale.

 

4. Nos valeurs fondatrices

« Rester libre de ses choix »

« Chaque individu doit avoir la liberté de vivre en toute sécurité à l’endroit et parmi les personnes de son choix, quel que soit son âge, sa maladie ou la nature de son handicap ».

C’est sur cette déclaration que s’appuie la Charte d’Engagement Assistalliance HomeCare. Cette Charte s’adresse à l’ensemble des dirigeants, collaborateurs et partenaires d’Assistalliance Homecare :  elle est le reflet de l’entreprise, l’objet même de son existence.

Auprès de ses bénéficiaires, Assistalliance Homecare s’engage à :

  • Apporter bien-être et sécurité à leur domicile en tenant compte de leur mode de vie, de leur intimité et de leurs habitudes ;
  • Élaborer avec eux, et avec la participation de leurs proches, une réponse personnalisée, adaptée à leur situation suivant la méthode « aider à faire », « faire avec » et « apprendre à faire » ;
  • Toujours proposer un service juste, clair et sans ambiguïté, en faisant primer prioritairement leurs intérêts ;
  • Être toute l’année, sans interruption, à leurs côtés et à leur écoute, même en dehors des heures de présence du personnel d’accompagnement ;
  • Mettre à leur service un personnel professionnel, chaleureux et dévoué ;
  • Participer activement dans la lutte contre la maltraitance ;
  • Rechercher en permanence l’excellence pour les bénéficiaires, grâce à l’application stricte du manuel qualité.

Chaque collaborateur d’Assistalliance Homecare s’engage à :

  • Être ponctuel et courtois en toute circonstance ;
  • Donner au quotidien la meilleure image de lui en termes de tenue vestimentaire et d’hygiène corporelle ;
  • S’impliquer activement dans l’amélioration de la prestation et sa qualité ;
  • Écouter et comprendre les besoins qui lui sont exprimés ;
  • Réaliser strictement les missions qui lui sont confiées ;
  • Respecter l’intimité des personnes dans le cadre du secret professionnel ;
  • Refuser toute donation, de quelque nature que ce soi

 

5. Nos agences de proximité

Nos établissements

Adresse

Coordonnées téléphonique

 

Lot-et-Garonne

Siège

15, rue de la Poste

47550 BOE

05 53 68 60 36

Agence d’Agen

50, Boulevard carnot

47000 AGEN

05 53 48 75 34

Agence de Villeneuve/Lot

45, rue de la Fraternité

47300 VILLENEUVE/LOT

05 53 70 73 35

Agence de Marmande

2, Avenue du Maréchal De Lattre de Tassigny

 47200 MARMANDE

05 53 79 08 15

Dordogne

Agence de Périgueux

15, rue Ernest Guillet

24000 PERIGUEUX

05 53 05 52 47

Agence de Sarlat-la-Caneda

50, Boulevard Nessmann

24200 SARLAT-LA-CANEDA

05 53 29 96 01

Agence de Bergerac

 

1, rue Ragueneau

24100 BERGERAC

 

05 53 61 04 15

Corrèze

Agence de Tulle

22, rue du 6 juin 1944

19000 TULLE

05 55 84 30 44

Agence de Brive-la-Gaillarde

36, avenue Foch

19100 BRIVE-LA-GAILLARDE

Lot

Agence de Cahors

122, rue Emile Zola

46000 CAHORS

05 65 23 87 74

Haute-Garonne

Agence de L’Union

3, Bis Avenue de Bayonne

31240 L’UNION

05 61 70 94 93

 

6. Notre public

Les services d’Assistalliance Homecare sont scindés en 2 catégories :

1/ Les services auprès des personnes en situation de perte d’autonomie, de handicap ou de maladie qui sont gérés par le S.A.A.D relevant de la Loi 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale et ses décrets d’application.

2/ Les services aux familles et aux actifs pour la garde d’enfants de plus et moins de 3 ans ainsi que les prestations d’entretien du logement qui sont proposés sous l’enseigne VITADOM. Les services proposés aux familles et aux actifs relèvent de la Loi du 26 juillet 2005, dite loi Borloo, relative au développement des services à la personne et portant diverses mesures en faveur de la cohésion sociale.

7. La nature des activités

Activités de service à la personne soumises obligatoirement à autorisation

• Assistance dans les actes quotidiens de la vie ou l'aide à l'insertion sociale aux personnes âgées, handicapées ou atteintes de pathologies chroniques qui ont besoin de telles prestations à leur domicile.

L’assistance aux personnes âgées recouvre les prestations suivantes :

• Accompagner et aider la personne dans les actes essentiels de la vie quotidienne (au domicile) : aide à la mobilité et aux déplacements, à la toilette, à l’habillage, à l’alimentation …

• Assurer une vigilance auprès de la personne par des visites de convivialité permettant de détecter des signes ou comportements inhabituels ;

• Accompagner et aider la personne dans les activités de la vie sociale et relationnelle : accompagnement dans les activités domestiques et administratives, de loisirs, de la vie sociale, etc., à domicile ou à partir du domicile. Les prestations d’animations culturelles et artistiques pour des personnes gravement malades ou en fin de vie, maintenues au domicile, font partie des services possibles ;

• Soutenir les activités intellectuelles, sensorielles et motrices de la personne : il s’agit d'activités comprenant des interventions au domicile de personnes en perte d’autonomie, afin de les aider à adapter leurs gestes et modes de vie à leurs capacités d’autonomie dans leur environnement. Ce soutien permet dans le même temps d’optimiser l’accompagnement de l’entourage aidant lui-même ;

• Assurer une présence auprès des personnes malades qui restent à domicile (garde-malade) : il veille au confort physique du malade et à son bien-être, le jour comme la nuit, toujours à domicile. Le garde-malade n’assure pas de soins médicaux. Il peut néanmoins aider à la prise de médicaments prescrits par ordonnance en coordination avec l’équipe médicale (sauf si l’ordonnance prévoit l’intervention d’un auxiliaire médical).

Elle n’inclut pas les actes de soins relevant d’actes médicaux.

L’assistance dans les actes quotidiens de la vie aux personnes handicapées ou atteintes de pathologies chroniques :

• Les prestations de services à la personne permettent d’accompagner la personne en situation de handicap pour accomplir les actes essentiels du quotidien :

➔ Aide à la toilette, habillage, appareillage ;

➔ Aide aux repas, lever, coucher, déplacements dans le logement ;

Assistance pour l’exercice d’une activité professionnelle, d’une activité de formation ou de démarches administratives.

• Prestation de conduite du véhicule personnel des personnes âgées, handicapées ou atteintes de pathologies chroniques du domicile au travail, sur le lieu de vacances, pour les démarches administratives.

• Accompagnement des personnes âgées, handicapées ou atteintes de pathologies chroniques dans leurs déplacements en dehors de leur domicile (promenades, aide à la mobilité et au transport, actes de la vie courante) :

Cette activité recouvre l'accompagnement dans les transports et l'aide à la mobilité dans le cadre des actes de la vie courante. Cette prestation doit être réalisée à partir ou à destination du domicile et les transports de groupe sont exclus.

L'aide à la mobilité et le transport de personnes consiste à accompagner une personne âgée, handicapée, atteinte de pathologies chroniques ou invalide durablement dans ces déplacements avec un mode de transport approprié.

Cette aide à la mobilité ne remet pas en cause les aides dues au statut de la personne âgée ou handicapée : carte de déplacement, stationnement réservé, etc ...

Activités de services à la personne relevant de l’agrément

• Entretien de la maison

• Garde d’enfants de plus de 3 ans à domicile

• Préparation de repas à domicile (y compris temps passé aux courses)

• Soins et promenades d’animaux de compagnie pour les personnes dépendantes

• Maintenance, entretien et vigilance temporaires à domicile

• Assistance administrative à domicile

• Accompagnement des enfants de plus de 3 ans dans leurs déplacements

• Prestation du véhicule de conduite personnel des personnes qui présente une invalidité temporaire

• Accompagnement des personnes qui présentent une invalidité temporaire en dehors de leur domicile

• Assistance aux personnes qui ont besoin temporairement d'une aide personnelle à leur domicile, à l'exclusion des soins relevant d'actes médicaux

• Coordination et délivrance des services

 

Activités de services à la personne relevant de la déclaration

• Entretien de la maison

• Garde d’enfants de plus de 3 ans à domicile

• Préparation de repas à domicile (y compris temps passé aux courses)

• Soins et promenades d’animaux de compagnie pour les personnes dépendantes

• Maintenance, entretien et vigilance temporaires à domicile

• Assistance administrative à domicile

• Accompagnement des enfants de plus de 3 ans dans leurs déplacements

• Prestation du véhicule de conduite personnel des personnes qui présente une invalidité temporaire

8. Contexte et enjeux

 

Un accroissement du vieillissement dans les années à venir

Au 1er janvier 2050, en supposant que les tendances démographiques récentes se maintiennent, la France métropolitaine compterait 70,0 millions d’habitants, soit 9,3 millions de plus qu’en 2005. La population augmenterait sur toute la période, mais à un rythme de moins en moins rapide. En 2050, un habitant sur trois serait âgé de 60 ans ou plus, contre un sur cinq en 2005. La part des jeunes diminuerait, ainsi que celle des personnes d’âge actif. En 2050, 69 habitants seraient âgés de 60 ans ou plus pour 100 habitants de 20 à 59 ans, soit deux fois plus qu’en 2005. Ces résultats sont sensibles aux hypothèses retenues, mais aucun scénario ne remet en cause le vieillissement, qui est inéluctable.

Une baisse des financements de la dépendance

Le financement des prestations d’aide et d’accompagnement à domicile n’échappe pas aux difficultés budgétaires des collectivités locales, elles-mêmes impactées par des baisses de dotations de l’Etat depuis plusieurs années. Cette baisse des crédits disponibles impacte directement l’équilibre économique des S.A.A.D dont les prestations réalisées chez les bénéficiaires sont très largement prises en charges par les départements au titre de l’allocation personnalisée d’autonomie ou de la prestation de compensation du handicap. D’autre part, l’érosion du pouvoir d’achat des personnes retraitées et leur situation très souvent précaire ne permet pas d’envisager l’instauration de « restes à charge ». Des restrictions de ressources qui ne sont pas sans conséquence sur l’organisation des S.A.A.D contraintes à des obligations légales dans leur de fonctionnement.

Des difficultés de recrutement et de fidélisation du personnel

La faible attractivité du métier d’aide à domicile reste un frein majeur au développement S.A.A.D et à leur qualité de service. Malgré les efforts de professionnalisation et de valorisation du métier d’auxiliaire de vie, l’ensemble des S.A.A.D n’échappent pas à des difficultés de recrutements qui pèsent sur leur organisation et ont un impact financier conséquent.

Sociologiquement, les métiers de l’aide et de l’accompagnement à domicile demeurent féminins à plus de 90%. Ce déséquilibre tient d’une part, dans l’image qu’ont de la profession les candidats masculins, d’autre part, beaucoup de recruteurs peinent à modifier leur logique de recrutements et enfin, des bénéficiaires souvent réticents à la présence d’auxiliaire de vie masculin.

L’important taux d’emploi des femmes dans les S.A.A.D a pour autre conséquence un turn-over important et une durée moyenne d’exercice professionnel très courte d’une part en raison des interruptions de carrières pour l’entretien et l’éducation des enfants (maternité et congés parentaux) et d’autre part, pour  des raisons socio-culturelles, qui laissent aux femmes, au sein de leurs foyers, une charge de travail encore très déséquilibrée, peu compatible avec les contraintes du métier d’Auxiliaire de vie.

Au-delà des aspects sociologiques, il faut en prendre en compte la pénibilité du métier : risques psycho-sociaux, temps de routes, contraintes horaires, port de charges et le manque de reconnaissance sociale.

En l’état actuel des choses, les contraintes financières et organisationnelles des structures d’aide à domicile ne leur permettent pas de compenser suffisamment les freins structurels du métier d’auxiliaire de vie.

10. En conclusion

Le défi des S.A.A.D pour les années à venir consiste à faire aboutir un modèle économique permettant la prise en compte d’une demande croissante avec une stagnation des financement publics et du pouvoir d’achat des retraités et des attentes qualitatives de plus en plus forte.

La pérennité des S.A.A.D passe donc inéluctablement par une refonte de leurs modèles d’organisation historique. Il n’y aura pas, dans les prochaines années, de pérennité dans notre secteur d’activité sans plus de part laissée aux nouvelles technologies et à des organisations de service innovantes qui permettront de maintenir une présence de proximité autant indispensable que couteuse. 

Enfin, la transformation de notre secteur doit-être accompagnée, en parallèle des efforts des structures, par une poursuite des actions de nos branches professionnelles et des politiques publiques pour mieux valoriser les métiers de l’aide à la personne sans quoi il sera très compliqué pour les S.A.A.D de sortir de leurs difficultés structurelles liées au recrutement et à la professionnalisation.

9. Notre projet de service et les objectifs recherchés

 

Proposer des services innovants, de qualité et répondant aux attentes de nos bénéficiaires et de leurs aidants

A son origine le Groupe Avenir Services ne proposait que des prestations d’aide et d’accompagnement à domicile réalisées par son personnel d’Assistants de vie. Nos services ne répondaient que de manière très parcellaire aux attentes de nos bénéficiaires et de leurs proches aidants. Les limites de notre offre de services ne laissaient que peu d’alternatives aux familles lorsque l’état de santé de leur proche se détériorait.

En 2015, Assistalliance Homecare s’est intéressé aux causes de départs en établissement de ses bénéficiaires pour comprendre leurs motivations et apporter des réponses alternatives. Une étude réalisée auprès des aidants a révélé que la raison majeure du départ en Ehpad de leurs proches était leur état d’épuisement et de rupture sociale. Une étude interne appuyée par les chiffres de la Haute Autorité de Santé sur la surmortalité des aidants familiaux.  Il nous est clairement apparu que notre offre de service devait aller au-delà de notre cœur de métier historique et s’ouvrir à des solutions plus larges pour nos bénéficiaires et leurs proches.

A partir de cette enquête, Assistalliance Homecare a entrepris une importante transformation de ses activités dans le but de proposer une offre de services répondant à de larges besoins avec un principe de « guichet unique » de services.

A ce jour, Assistalliance Homecare propose directement, par l’intermédiaire de sociétés filiales ou de partenaires, les services suivants :

L’aide et l’accompagnement à domicile

La téléassistance (lorsque celle-ci n’est pas incluse dans le plan d’aide personnalisé d’autonomie)

La télésurveillance non-intrusive du domicile 24H/24, 7J/7

La livraison de repas et de courses à domicile

L’aménagement et l’équipement médical du logement

La livraison de produit d’hygiène à domicile (protections…)

L’objectif de notre « guichet unique de services » est de simplifier la tâche des aidants dans la recherche de prestataires de services pour leurs proches et de leur apporter des solutions concrètes qui les déchargent de certaines missions pouvant nous être confiées (sécurité 7j/7, livraison des produits d’hygiène, livraison de courses…).

Afin de poursuivre l’élaboration d’une offre de service innovante, Assistalliance Homecare se fixe pour objectif de mettre en place avant 2020 des partenariats avec des établissements d’hébergement pour personnes âgées pour proposer de l’accueil temporaire en Ehpad à deux fins : tout d’abord proposer à nos bénéficiaires du lien social dans un lieu adapté et enfin, proposer une solution de répit aux aidants lorsque leur situation ou état de santé ne leur permet plus de s’occuper de leur proche.

Cette diversification, qui vise en tout premier lieu à améliorer la qualité de prise en charge de nos bénéficiaires en soutenant activement leurs proches aidants, a également pour objectif de diversifier les ressources financières du S.A.A.D.

Au travers de cette offre globale de services, l’ambition d’Assistalliance Homecare est de faire du logement de ses bénéficiaires leur « plus belle des maisons de retraite ».

Mieux connaître nos bénéficiaires pour mieux répondre à leurs besoins

Assistalliance Homecare respecte et décline une individualisation de son accompagnement au travers des pratiques professionnelles.

Le projet personnalisé de prise en charge est écrit et mis en oeuvre pour faciliter la vie des bénéficiaires à domicile. Il ne sera pas figé mais évolutif, notamment parce que les bénéficiaires sont de plus en plus âgés.

Les acteurs de ce projet sont les bénéficiaires, les assistantes de secteurs, les assistantes sociales, les aides à domicile, la personne de confiance, et les familles.

Le projet personnalisé devra également évoluer vers la volonté exprimée, plus ou moins clairement, par les bénéficiaires et leurs familles et tenir compte des besoins et attentes spécifiques de l’âge ou du handicap.

Notre SAAD s’engage à s’adapter à ces exigences en incluant la nécessaire coordination de la prise en charge avec des acteurs complémentaires du maintien à domicile.

 

Lutter contre toute forme de maltraitance

La maltraitance se caractérise par tout acte ou omission commis par une personne, s’il porte atteinte à la vie, à l’intégrité corporelle ou psychique ou à la liberté d’une autre personne ou compromet gravement le développement de sa personnalité et/ou nuit à sa sécurité financière.

 

Une typologie des formes de maltraitance peut être appréhendée :

- Maltraitances psychologiques : menaces de rejet, privation de visites, humiliation, infantilisation

- Maltraitances financières : spoliation d’argent, de biens mobiliers et immobiliers…

- Maltraitances physiques : brutalités, coups, gifles

- Maltraitances par négligence ou par omission : il s’agit de maltraitances volontaires ou non, concernant l’aide à la vie quotidienne

- Maltraitances médicamenteuses

- Maltraitances civiques : Elles consistent en des atteintes aux droits des personnes et concernent notamment les privations de sortie…

 

La politique de prévention du risque maltraitance et de promotion de la bientraitance comprend quatre axes

- La prévention : Les principaux points priorisés sont les installations, l’organisation et le fonctionnement ;

- La détection et la veille : Le service doit veiller à former les agents à la détection et à la veille de situation qui pourraient relever de la maltraitance ;

- La protection et la réduction des risques : Le S.A.A.D doit apporter écoute et soutien aux victimes, prévoir la protection des personnes qui procèdent à un signalement et assurer l’information des familles et des personnels lors de tout incident ;

- Le signalement : Toute personne est dans l’obligation de signaler une personne en danger. Cependant, le signalement peut prendre différentes formes qu’il convient de définir en équipe.

Toute suspicion de maltraitance fait l'objet d'un signalement. Elle sera traitée selon son niveau de gravité.

 

Assistalliance Homecare a mis en place des procédures et une organisation de travail caractéristiques de sa volonté de développer la bientraitance lors de la réalisation de ses interventions à domicile :

- Distribution du livret d’accueil composé du règlement de fonctionnement et de la charte des droits et liberté de la personne accueillie ;

- Dispositif de veille sur la maltraitance par les encadrants

- Critères de recrutement relatifs à la maltraitance (vérification des références, mise en situation, demande du volet n°3 de casier judiciaire)

- Alerte systématique transmise aux familles (à la personne de confiance) lors des situations dangereuses

- Organisation de visites à domicile (prévention et traitement).

Distiller un Management bienveillant pour une réelle qualité de vie au travail

L’une des principales préoccupations des agences Assistalliance Homecare doit-être l’intégration et la fidélisation de nos intervenants à domicile.

 

Si les S.A.A.D et tout particulièrement Assistalliance Homecare ne peuvent, à eux-seuls, lutter contre les freins socio-culturels qui impactent directement nos recrutements, il nous appartient d’agir sur la qualité de vie au travail de nos intervenants à domicile pour les fidéliser.

 

L’écoute et la reconnaissance de nos collaborateurs doit-être au cœur d’un management de proximité avec pour maître-mot la transparence entre la Direction et le personnel de l’entreprise.

 

Assistalliance Homecare favorise la bienveillance dans les relations de travail entre ses intervenants à domicile, ses encadrants et ses managers par la mise à disposition d’outils facilitant la reconnaissance du personnel, le partage d’information et l’expression de tous.

Un processus de recrutement exigeant

La principale expression du sentiment de mal-être au travail révélée par nos enquêtes d’entretien annuels et professionnels ou sur la qualité de vie au travail est liée aux compétences techniques et comportementales du personnel d’intervention à domicile.

 

La bienveillance d’un S.A.A.D à l’égard de son personnel est de s’assurer que les compétences du salarié (ou futur salarié) correspondent aux exigences de l’emploi qu’il occupe ou qui va lui être confié.

 

Il est donc indispensable de mettre en place un processus de recrutement qui permette d’évaluer les compétences techniques et comportementales de nos candidats indispensables à la réalisation d’une intervention conforme au projet d’accompagnement personnalisé.

 

Le processus de recrutement d’Assistalliance Homecare doit donc permettre un aiguillage des candidatures vers le bon emploi avec, au besoin, la création de parcours d’accompagnement professionnel.

Plus de diversité dans nos recrutements

L’aide et l’accompagnement à la personne étant un métier de « vocation » et faisant essentiellement appel à des ressources comportementales innées, Assistalliance Homecare privilégie en premier lieu la vocation à l’emploi d’Auxiliaire de vie avant même les critères d’expérience et de certification. Les salariés ne répondant pas aux critères de certification sont accompagnés dans des parcours qualifiants dans le cadre de dispositifs de formation et d’intégration. Le recrutement par la vocation doit permettre d’élargir la diversité des candidatures avec plus de candidats issus de reconversions professionnelles et plus d’hommes pour lesquels Assistalliance Homecare se fixe d’atteindre, à horizon de 2024, 10% de ses effectifs contre seulement 4% aujourd’hui.

 

Un tel plan d’action passe nécessairement par un accompagnement des équipes de recrutement pour adopter une vision différente et mettre à la disposition de nos Responsables d’agences des dispositifs de formation et d’intégration « clé en main » pour faciliter l’embauche et l’intégration de nouveaux salariés issus de nombreux horizons.

 

Une évaluation permanente de la sécurité et de la qualité de vie au travail

Depuis 2015, la Direction d’Assistalliance Homecare ainsi que les Instances représentatives du personnel travaillent activement ensemble pour collecter et analyser les difficultés rencontrées par nos intervenants à domicile et leur apporter des réponses concrètes. Les travaux menés avec nos équipes d’encadrement ont conduit à des évolutions positives de pratiques managériales qui mettent en avant l’écoute et la personnalisation de la relation avec nos Intervenants à domicile.

L’intérêt porté à la sécurité et à la qualité de vie au travail doit permettre à Assistalliance Homecare de continuer à diminuer l’absentéisme et à réduire son turn-over qui impacte sa qualité de service, son organisation et sa rentabilité. L’objectif que doit atteindre l’entreprise en matière de turn-over de ses effectifs et établi à moins de 35% contre actuellement 45% aujourd’hui.

La sécurité du quotidien au travail demeure la clé de voute de l’ensemble des actions d’Assistalliance Homecare. Sur ce point Assistalliance Homecare a établi depuis plusieurs années une cogestion des risques avec ses représentants du personnel en charge d’informer et de prévenir les salariés des risques professionnels.

Le pilotage des risques professionnels est confié à la commission santé et sécurité au travail du Comité Social et économique de l’entreprise.

Des actions de formations pour maintenir et accompagner la montée en compétence

Les métiers de l’aide à la personne tels que pratiqués dans les S.A.A.D ne doivent pas être synonymes de stagnation professionnelle comme cela peut être parfois reproché à notre secteur.

Assistalliance Homecare favorise l’évolution de l’ensemble de ses Collaboratrices et Collaborateurs en fonction de leurs souhaits professionnels que ce soit par une montée en compétence ou une évolution de leur emploi au sein de l’entreprise.

L’évolution des salarié(e)s d’Assistalliance Homecare est accompagnée tout au long de l’année de manière individualisée. Assistalliance Homecare se fixe pour objectif d’ici à 2024 d’avoir la moitié de son encadrement intermédiaire issue des rangs du personnel d’intervention à domicile.

 

 

La pérennité économique garantie par une organisation innovante

Assistalliance Homecare a abandonné l’idée que « pérennité économique » et « qualité de service » ne pouvaient pas aller de pair dans le secteur sanitaire et social. Bien au contraire, l’un est toujours la condition de l’autre. Le secteur de l’hébergement longue durée a su démontrer que la qualité des prises en charge des résidents pouvait-être compatible avec la pérennité économique des établissements.

Depuis 2016, Assistalliance Homecare met au service de sa mission un modèle économique qui s’appuie sur la qualité de service et une rationalisation de ses coûts de structure.

Maîtrise des charges d’exploitation et d’encadrement

La logique d’organisation d’Assistalliance Homecare est de mutualiser autant que d’automatiser toutes les missions ou tâches qui ne nécessitent pas un contact de proximité et individualisé avec le bénéficiaire ou l’intervenant à domicile. Cela passe par le recours à de nouveaux outils technologiques et à l’intelligence artificielle dont le but est de mieux recentrer les Responsables d’agences et chargés de coordination sur leurs missions d’évaluation, de suivi des bénéficiaires et du personnel.

Ainsi Assistalliance Homecare est organisée comme tel :

Principales missions gérées au sein des agences Assistalliance Homecare :

  • Gestion des évaluations
  • Propositions de services et contractualisation
  • Coordination avec les équipes pluridisciplinaires locales
  • Validation des candidatures et embauches du personnel
  • Mise en place des interventions (planning) et suivi des bénéficiaires
  • Gestion et management du personnel…

Principales missions mutualisées ou automatisées au siège d’Assistalliance Homecare

  • Contrôle des heures effectuées (télégestion)
  • Facturation des organismes et des bénéficiaires
  • Gestion du social (paie, gestion RH, relations IRP…)
  • Comptabilité générale
  • Gestion des demandes de renseignements téléphonique assurée de 9H à18H non-stop 5j/5
  • Gestion des candidatures (sourcing, présélection des candidats…)
  • Gestion et traitement des réclamations
  • Veille règlementaire 
  • Gestion des débordements d’appels
  • Soutien à la planification des agences.

L’organisation de travail d’Assistalliance Homecare permet de maîtriser ses charges de gestion par un pilotage de la productivité des personnels administratifs d’agences et du siège.

L’expérience d’Assistalliance Homecare dans la gestion de son réseau d’agences a mis en évidence qu’à volume d’heures égales, avec des portefeuilles bénéficiaires relativement similaires, sur des territoires homogènes, les besoins en temps de gestion des agences pouvaient varier considérablement.

Des audits internes réalisés dans nos agences ont permis de mettre en lumière qu’au-delà des procédures de travail définies par la Direction, des pratiques individuelles de travail mal encadrées pouvaient venir amoindrir l’efficacité du personnel administratif et parfois créer le sentiment d’être débordé. L’encadrement des agences doit permettre la réalisation d’un travail qualitatif dans un contingent de temps maîtrisé.

Avec le renforcement des fonctions support du siège en 2017 et 2018 sur la gestion des demandes de renseignements, la gestion des réclamations, et la gestion des recrutements, l’objectif d’Assistalliance Homecare est de parvenir à une gestion de 2500 heures de prestations pour 1 équivalent temps plein administratif d’agence.

Maîtrise de la masse salariale

Maîtrise des temps de travail

La masse salariale étant le premier poste de charge d’Assistalliance Homecare, son pilotage est indispensable à la pérennité de notre S.A.A.D. Il est donc primordial que le nombre d’heures de prestations rémunérées au personnel d’Assistalliance Homecare soit au plus proche du nombre d’heures de prestations facturées aux bénéficiaires.

Depuis 2016 et la mise en place d’un encadrement des embauches des agences, le temps d’occupation de chaque intervenant à domicile est au moins égal au nombre d’heures prévues à son contrat.

La gestion quotidienne des heures du personnel reste toutefois compliquée au regard des variations de planning propres à notre activité. Par accord d’entreprise, le temps de travail des salariés est annualisé et rémunérée indépendamment du nombre d’heures travaillées (Modulation du temps de travail).

Le pilotage de la modulation des temps de travail du personnel est assuré par sa Direction des ressources humaines. La supervision des plannings de nos agences par le service RH vise à maîtriser la masse salariale afin que celle-ci soit au plus juste des besoins du S.A.A.D.

Maîtrise des temps de déplacement

Les structures d’aide et d’accompagnement à domicile sont tenues à la rémunération des temps de trajets et à l’indemnisation des kilomètres parcourus entre deux bénéficiaires dès lors que le salarié ne peut récupérer au moins 15 minutes d’autonomie entre 2 interventions. C’est ce qui est couramment appelé une intervacation.

Les intervacations représentent une charge directe pour le S.A.A.D car celles-ci ne peuvent être refacturées aux bénéficiaires. La marge bénéficiaire d’une prestation réalisée chez un bénéficiaire dépend donc directement du coût de l’intervacation.

L’optimisation des distances parcourues par un intervenant entre deux bénéficiaires représente donc un enjeu financier pour les S.A.A.D mais également organisationnel en terme de gestion des temps de travail des intervenants à domicile plus utiles à être chez nos bénéficiaires que sur la route.

Le pilotage des temps de déplacement est assuré par la Direction des ressources humaines. L’objectif défini pour les 5 prochaines années est de limiter les temps de déplacement à moins de 0.95% de la masse salariale « Intervenants » par an.

 

  1. Pilotage et évaluation du projet de service

Les prestations proposées par Assistalliance Homecare s’inscrivent dans une démarche de certification de service BUREAUVERITAS - QUALISAP V4.

Le Comité de suivi créé dans le cadre du cahier des charge d’autorisation a dans ses missions la surveillance de la démarche Qualité d’Assistalliance Homecare établie à partir de la recommandation des bonnes pratiques professionnelles (RBPP), du cahier de charges du régime d’autorisation, du cahier des charges de l’agrément, de la charte nationale des SAP, du référentiel de certification Qualisap et du présent projet de service.

Le comité de suivi est composé des membres suivants :

  • Le Président d’Assistalliance Homecare
  • Le Responsable du S.A.A.D
  • Un élu, représentant du personnel Intervenant à domicile
  • Un encadrant (Responsable d’agence)
  • Un ou plusieurs représentants des clients/bénéficiaires

Le Comité de suivi se réuni au moins 1 fois chaque trimestre et analyse l’ensemble des indicateurs en provenance des différents services d’Assistalliance Homecare.

L’analyse des indicateurs présentés ci-dessous vise à se positionner dans une démarche d’amélioration en continu de la qualité des prestations.

Mesure des actions visant l’amélioration de la qualité des prestations

L’efficacité des actions visant à l’amélioration de la qualité des prestations est pilotée par le Comité de suivi à partir de l’analyse des éléments suivants :

  • Les dossiers de réclamations reçus au cours du trimestre
  • L’analyse des questionnaires faisant suite aux courriers de résiliations reçus
  • Les résultats des réévaluations des projets d’accompagnements personnalisés
  • Les résultats de l’évaluation de la surveillance interne
  • Les rapports de l’audit de Certification
  • L’enquête annuelle de satisfaction

 

Mesure des actions visant l’amélioration de la qualité de vie au travail

Le Comité de suivi prend également à sa charge la mesure de la qualité de vie au travail à partir de l’analyse des indicateurs suivants :

  • Taux d’absentéisme
  • Taux de turn-over
  • Analyse des questionnaires thématiques sur la santé et le bien-être au travail
  • Analyse des retours des entretiens annuels et professionnels
  • Réclamations des salariés formulées via les représentants du personnel